Ne pas mélanger les torchons et les serviettes… en tissu bien sûr

Aujourd’hui c’est trois en un! Les mouchoirs, les serviettes de table et l’essuie-tout.

Si les versions papier sont compostables, elles sont invariablement vendues dans des emballages en plastique, même celles labellisées écologiques. Alors un sachet plastique pour 9 mouchoirs (vous avez vu comment les paquets sont passés subrepticement de 10 à 9 mouchoirs pour le même prix?), plus le film plastique pour tenir les paquets, il y a de quoi devenir dingue. Même à l’intérieur de la boite en carton, il y a un petit plastique, des fois que les mouchoirs se sauveraient tout seuls de la boite.

Remplaçons-les par leur version en tissu. Vous pouvez les faire vous-même si vous avez la fibre couturière, dans de vieux draps, de vieilles nappes, de vieux t-shirts (ça va être plus compliqué avec de vieilles culottes), ou dans de nouveaux tissus pour les personnaliser à l’infini. Pensez aussi à la récup’, en brocante, aux grands-mères qui liquident leur stock, à votre tante Adèle ou à votre belle-mère qui en a des dizaines qui dorment dans son placard.
Vous pouvez aussi les acheter neufs, en privilégiant des artisan·e·s locaux·ales.
Pour les mouchoirs, il vous faudra un certain stock de base: ici une bonne centaine pour 2 adultes et 3 enfants. Vous n’êtes pas obligé·e de les prendre moches à carreaux ou à rayures, on trouve de tout maintenant.

mouchoirs-jules
Mouchoirs moches
mouchoirs-en-tissu-bio
Jolis mouchoirs

Vous pouvez les mettre dans une boite en bois mais une simple boite à chaussures fait très bien l’affaire (en plus ça vous évitera de devoir les plier). Ici je réutilise un coffret cadeau en carton.

boite-a-mouchoirs-en-bois-avec-fond-l

boite-a-sucre-en-bois-wingo

Pour l’extérieur, vous pouvez trouver ou fabriquer de jolies pochettes ou les mettre en vrac dans vos poches (technique perso, partisane du moindre effort). Si vraiment ça vous répugne de vous moucher plusieurs fois dans le même mouchoir, rien ne vous empêche de les utiliser en mode « usage unique » et de les mettre directement au sale.

Même topo pour les serviettes de table, vendues dans du plastique.

serviettes-de-table-papier-30-30-2-plis-1_2

Hop! On passe au tissu, DIY ou récup. J’ai ressorti mes serviettes en tissu qui ne servaient que pour les grandes occasions et récupéré toutes celles de ma mère, pas encore prête à lâcher son sopalin, dont ma préférée de quand j’étais petite! (Oui je sais, tout le monde s’en fout, mais je suis sûre que vous repensez avec nostalgie à votre rond de serviette en bois avec votre prénom gravé dessus, si si, je sais que vous en aviez un.) D’ailleurs ça se passait très bien avec ces serviettes dans notre enfance. Comment diable ont-elle été remplacées par du jetable?

Les couleurs et les motifs sont infinis et ce n’est pas grave si vos serviettes de tous les jours ne sont ni assorties ni repassées. Si vous y tenez vraiment, vous pouvez en avoir une série spéciale pour quand vous recevez. Ce sera beaucoup plus classe que les serviettes en papier bonhomme de neige ou sapin de Noël que tout le monde achète pour le réveillon.

89390456_o

And last but not least: le fameux essuie-tout, qui essuie tout mais qui sert surtout à rien.

iStock-175221906-e1522398521371-820x375

Nous nous sommes rendus compte que nous avions déjà tout à la maison pour faire le job à sa place alors nous avons carrément décidé de nous en passer. Un verre renversé? Un coup d’éponge / tawashi / lavette. De l’eau, du pipi, du caca, du vomi par terre? Une lavette ou un torchon / essuie ou une serpillière / torchon qui part directement au sale après. (Personne n’est perdu·e dans les traductions?) Et à table, les serviettes en tissu. Après avoir fini le dernier rouleau, nous n’en avons pas racheté et ça ne nous a pas manqué.

Il existe néanmoins une version lavable. Personnellement, je trouve ça inutile et horriblement cher (ceux que j’ai vu tournaient aux alentours de 25€ les 6 feuilles). De plus, j’ai autre chose à faire de mes journées que de faire et défaire les boutons pression de mon essuie-tout. Mais il faut reconnaître que c’est plus stylé que mes lavettes, ça fait une chouette déco de cuisine.

img_e5170

Et là vous me dites: « mais le surplus de lessive avec tout ça? » avec les gros yeux et les poings sur les hanches. « Que nenni! » vous réponds-je. Ce sont de petits morceaux de tissu qui se glissent dans n’importe quelle lessive et qui supportent n’importe quel cycle de lavage. Alors à moins de les choisir blancs et de vouloir les garder immaculés comme au premier jour (mais là vous cherchez la petite bête), les lessives supplémentaires ne sont pas vraiment un problème.

Une dernière chose enfin: pensez à prendre vos mouchoirs et serviettes en matière naturelle (coton, lin…), vous pourrez ainsi les composter à la fin de leur vie, dans quelques décennies.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s