Défi « Rien de neuf » 2019

Et si, au lieu d’aller faire les soldes, on s’inscrivait au défi « Rien de neuf » 2019 lancé par Zero Waste France? A-t-on vraiment besoin de se ruer dans les magasins pour acheter à moitié prix des objets qu’on ne voulait pas à plein tarif? Car il ne faut pas se leurrer, pour les soldes, les magasins ressortent les fonds de tiroirs et les fins de séries, les trucs moches invendus. Les jolies choses qu’on a repérées avant ont mystérieusement disparu. Et si on changeait nos habitudes et qu’on prenait le réflexe d’acheter d’occasion?

Je vous propose de réfléchir et d’agir étape par étape à chaque fois qu’on a envie d’acheter quelque chose.

  1. Est-ce que j’en ai vraiment besoin?

That’s THE question. Le but est de limiter voire carrément arrêter les achats d’impulsion. Est-ce que j’en ai besoin? Est-ce qu’autre chose que je possède déjà ne pourrait pas faire l’affaire? Laissez passer quelques jours et voyez s’il y a vraiment un manque. A de rares exceptions près, il n’y a pas d’urgence, l’objet sera toujours là dans quelques jours, vous avez le temps de réfléchir à des alternatives. C’est plus difficile si on est dans le magasin, juste devant l’objet en question. Parfois l’envie passe comme elle est venue. Si ce n’est pas la cas, passez à l’étape 2.

70sf2q
Désolée pour la faute, c’est pas moi…

2. Est-ce qu’on peut me prêter ou me louer cet objet?

Cette solution est intéressante surtout pour les utilisations ponctuelles, une machine à coudre, un outil ou un vêtement par exemple. Demandez aux amis, à la famille, aux voisins ou tournez-vous vers des professionnels de la location. Pensez aussi aux sites d’échange de services, « je te prête ma tondeuse et tu me prêtes ta perceuse ». Si vous ne trouvez pas ou que c’est un objet que vous allez utiliser quotidiennement, passez à l’étape 3.

3. Est-ce que je peux trouver cet objet d’occasion?

Est-ce que quelqu’un que je connais n’aurait pas cet objet qui traîne dans son garage ou son grenier et ne voudrait pas me le donner ou me le vendre? C’est fou le nombre d’objets qu’on possède mais qui ne nous servent jamais ou si peu. Alors faites circuler! Faites un tour sur les incontournables du marché de l’occasion: le bon coin, 2ème main, marketplace (facebook), emmaüs, donneries, ressourceries, brocantes, boutiques d’occasion, etc… On peut facilement trouver quasiment tout ce qu’on veut. Cela nécessite néanmoins d’être véhiculé·e, surtout pour les objets encombrants (comme les meubles par exemple), ou de demander au vendeur d’expédier la marchandise. Après, il faut aussi raison garder et ne pas faire 200 km pour une poignée de porte à 10€. En cas d’expédition de colis, le vendeur vous demandera de payer d’avance, ce qui est normal. Pour les objets chers, n’hésitez pas à payer par paypal, avec le mode « échange de biens et services » et non pas « envoyer de l’argent à un proche », il y a une commission à charge du vendeur (que vous pouvez proposer de payer) mais vous serez ainsi assuré·e si le colis n’est pas envoyé car vous devrez confirmer la réception du colis pour que l’argent soit débloqué sur le compte paypal du vendeur. Si vous ne trouvez toujours pas, passez à l’étape 4.

4. Acheter neuf.

Parfois, on n’a pas le choix, l’objet qu’on cherche n’est pas disponible d’occasion proche de chez nous. Mais on aura au moins eu le mérite d’y réfléchir avant d’acheter. Et puis finalement, vous verrez que ça n’arrive pas si souvent que ça.

Acheter d’occasion présente plusieurs avantages. D’abord c’est économique. Ne nous leurrons pas, c’est souvent la raison principale. Ça permet de remplacer la casse imprévue et irréparable et éventuellement d’acheter de meilleure qualité. Certains objets durables sont (très) chers et mêmes s’ils sont plus rentables sur le long terme, l’investissement de départ est parfois juste impossible. L’achat d’occasion est donc une solution. Attention cependant à ne pas tomber dans l’excès inverse et acheter plus parce que c’est moins cher. Évitons le superflu.

Ensuite c’est écologique, l’objet n’est pas devenu un déchet pour la personne qui s’en sépare et n’a pas nécessité de nouvelles matières premières et de l’énergie pour sa fabrication. D’une pierre deux coups.

Et puis, avouons-le, on est content·e d’avoir fait une bonne affaire, d’avoir trouvé ce qu’on voulait sans se ruiner.

trop-content
Moi quand j’ai trouvé ce que je voulais sur internet.

Alors, prêt·e à vous lancer? En vous inscrivant sur le site du défi « Rien de neuf » 2019, vous aurez accès à plein d’astuces et d’alternatives à l’achat neuf, vous pourrez aussi ajouter les vôtres et vous aurez accès à un espace personnel pour enregistrer tous vos achats neufs, d’occasion ou évités. Avec le récapitulatif, vous pourrez voir la quantité de ressources économisées et votre progression au cours de l’année. Même si c’est approximatif, ça fait du bien de voir que les efforts payent. Alors, on se lance?

6-etapes-avant-de-se-lancer-sur-facebook_accueil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s